L’engagement d’une entreprise, qu’est ce que c’est ?

Nous allons ici parler de l’engagement en tant que valeur au sein de l’entreprise et non en tant que taux d’engagement sur les réseaux sociaux (pourcentage de followers au sein d’un compte).

L’engagement d’une entreprise se concrétise par un ensemble d’actions réalisées en rapport à une cause choisie. Celle-ci se transformera alors en entreprise à mission. Cet engagement aussi bien à destination de ses collaborateurs que de son audience cible. C’est à la fois un engagement interne et externe.

Les actions entreprises doivent être être associées à une stratégie de communication si vous souhaitez en récolter les fruits auprès de votre audience cible. Nous verrons ci-dessous les différents axes possibles d’engagement pour une entreprise.

Comment se matérialise l’engagement ?

Tout d’abord, vous êtes libres de vous engager pour n’importe quelle cause mais n’oubliez pas non plus d’être cohérent dans vos propos, soutenir une cause vegan alors que vous avez une boucherie n’aura aucun sens.

Il existe différents sujets dans lesquels il est possible pour une entreprise de s’engager, voici quelques exemples :

  • l’environnement
  • l’éthique
  • la transparence
  • communiquer de façon plus responsable
  • la lutte contre le sexisme et la diversité au travail

Ensuite il faut mettre en place des actions à destination de cette cause, cela peut se matérialiser de différentes manières (liste non exhaustive) :

  • reverser des fonds à une association
  • créer une association
  • faire du mécénat de compétences
  • réaliser des achats locaux
  • réduire son empreinte carbone
  • être certifié RSE
  • adhérer à un Label

Il peut donc y avoir des engagements d’ordre environnementaux, humains, moraux, techniques et bien d’autres encore. L’avantage est que vous êtes libres de vous engager pour une cause que vous aurez choisie.  

Les nouvelles pratiques d’engagement RSE

Le RSE connaît une montée en puissance ces dernières années conséquemment à l’intérêt grandissant pour l’écologie et le développement durable. Ces pratiques toutes les entreprises et regroupe un ensemble de normes qui permet à chaque entreprise de contribuer en ayant un impact positif (social, économique et écologique) et à la mise en place d’une économie qui respecte le développement durable. 

Toutes les entreprises, quelques soient leur taille et domaines sont concernés par le RSE, celui-ci repose 3 piliers fondamentaux :

  • Écologique :
    • favoriser la biodiversité et faire preuve de respect quand à l’utilisation des ressources naturelles et utiliser de manière non abusive les ressources comme le pétrole, le gaz et l’eau, réduire les émissions des gaz à effet de serre, gérer et valoriser les déchets créés et disposer de manière intelligente de ceux qui sont dangereux
  • Social :
    • renforcer l’égalité des chances ainsi que la diversité, garantir l’hygiène et la sécurité sur le lieu de travail, respecter les droits fondamentaux des travailleurs et former le personnel
  • Économique :
    • satisfaire les clients, garantir la qualité de service, mettre en place une tarification équitable, préférer le commerce de proximité, payer les factures dans les délais, faire preuve de transparence

Il existe plusieurs certifications comme par exemple la ISO 26000, mais aussi le SD 21000 et la GRI qui sont vérifiables auprès d’experts comme par exemple le groupe Afnor. Un label de certification délivré par un organisme permet d’assurer (en partie) l’authenticité de vos actes auprès de votre audience.

Exemple : le label ISO 26000 existe depuis le 1er novembre 2010, celui-ci assure que l’entreprise est une entreprise qui s’engage à fonctionner d’une manière socialement responsable et assure (entre autre) la contribution de celle-ci en respectant les normes internationales ainsi que les lois en vigueur. Elle évolue au sein de 7 questions centrales :

  • la gouvernance de l’organisation
  • les droits de l’homme
  • les relations et conditions de travail
  • l’environnement
  • la loyauté des pratiques
  • les questions relatives aux consommateurs
  • les communautés et le développement local

Pourquoi s’engager ?

C’est peut-être la question la plus importante. S’engager est pour vous un véritable enjeu en termes de stratégie, de branding et aussi de performance.

L’évolution des technologies de l’information et de la communication a créé le dialogue, il s’effectue maintenant aussi bien dans les deux sens (marque ←→ audience). Une relation privilégiée s’est créée grâce au Web et à l’essor des réseaux sociaux. Vos consommateurs possèdent maintenant une voix aussi importante que la vôtre. On est aujourd’hui passé d’un marketing traditionnel à un marketing relationnel.

Votre réputation se construit grâce aux retours de vos consommateurs et de votre audience, elle va donc être maintenant au cœur de votre stratégie de contenu, de branding et de marketing.

Par exemple : Si vous sortez un nouveau produit un jour, ce n’est pas pour votre gloire professionnelle mais bel et bien pour satisfaire et répondre à un besoin de votre audience cible.

L’évolution de la consommation a créé de nouvelles attentes: depuis quelques années maintenant, les nouveaux consommateurs attendent des retours de leurs marques, des interactions, de donner leurs avis sur tout ce que vous entreprenez. Mais le plus important, c’est qu’ils attendent également un engagement de votre part. Un engagement auprès d’eux, mais surtout auprès de la société et du monde dans lequel votre entreprise grandit.

Suite à une prise de conscience sur certains sujets on veut maintenant consommer « mieux ». Le «mieux consommer» est devenu une habitude chez beaucoup de consommateurs. Votre cible n’achète pas simplement votre produit, elle achète :

  • votre univers
  • votre ADN
  • votre personnalité
  • votre essence

Donc au final, pourquoi s’engager ?

D’une part en vous engageant vous répondez à une attente de votre cible, d’une autre, vous développez votre notoriété, image et portefeuille client. L’engagement peut aussi susciter des intérêts à développer et créer des nouveaux partenariats. Cela est également bénéfique en ce qui concerne votre marque employeur mais a aussi un impact sur la motivation de vos collaborateurs.

Quel est le piège ?

Le piège pour une entreprise serait de ne pas être authentique dans son engagement . Votre réputation est constamment mise à l’épreuve sur les réseaux sociaux et le Web. Prenez bien conscience qu’aujourd’hui, vous n’avez plus l’intégralité du contrôle de votre marque. Ce sont les consommateurs qui font et défont la réputation des marques sur les réseaux. Alors, si ces derniers se rendent compte de votre sincérité limité, ils ne manqueront pas de vous afficher sur la toile et vous risquez donc de réduire à néant vos efforts dans la construction de votre image de marque.

Conseil : Engagez vous non pas pour votre image dans un premier temps, mais surtout pour votre sens moral en cohésion avec votre cible, votre sens moral doit être authentique et vérifiable.

Le Lead Nurturing consiste à littéralement “alimenter le prospect”, c’est une phase délicate mais aussi une opportunité qui consiste à accroître sa confiance, sa motivation ou lui apporter des informations manquantes à travers une série de contenus afin de le convaincre de passer à l’achat. Cette phase consiste à construire une relation entre le prospect et l’entreprise.
Share:
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

0